géométrie

Qu’est-ce que la géométrie sacrée ?

 

Le terme « géométrie » d’origine grecque signifie étymologiquement « mesure de la terre ».

Euclide (325-265 av. JC) fut le premier à théoriser les axiomes et théorèmes de ce fascinant domaine : ces écrits sont toujours valides aujourd’hui et n’ont jamais été supplantés.

 

Bien entendu tous les aspects de la géométrie ne sont pas sacrés. Elle le devient quand elle répond à des proportions et des orientations spécifiques « approuvées des dieux ».

La géométrie sacrée diffère de la géométrie ordinaire car ses mouvements ; concepts et produits sont empreints d’une valeur et d’une signification symboliques.

 

Les proportions sacrées sont régies par certains nombres que l’on retrouve quasi systématiquement dans les travaux des grecs de l’Antiquité et des architectes du moyen-âge.

Ces soucis de proportions et d’orientations sont communs à de si nombreuses cultures que l’on pourrait donc s’attendre à ce que tout être tridimensionnel raisonnablement intelligent – où qu’il vive dans l’univers – connaisse ces principes…

 

Et si je vous dis que l’on retrouve ces principes aussi dans les structures du vivant : ne serait-ce pas un début de lecture…

 

Alors entrons dans cet univers fantastique !

Car comme la bonne musique ; l’étude et la pratique de la géométrie favorisent l’évolution de l’âme.